Ortie biologique

$3

Ortie
plante issue de l’agriculture biologique

Nom latin : Urtica Dioica
Famille : Urticacées
Partie utilisée : Parties aériennes
Nom commun : Ortie

On utilise traditionnellement l’ortie en phytothérapie pour lutter contre les états de fatigue et d’anxiété, mais aussi pour son effet positif sur les rhumatismes

L’ortie sera indiquée tout particulièrement en cas de fatigue générale, de troubles liés au stress, à l’anxiété, aux états dépressifs. Mais on pourra la consommer tout au long de la vie, lorsque l’organisme aura besoin d’être fortifié. Elle a de nombreux éléments minéraux tels le calcium et le potassium qui sont abondants, le silicium, le fer, mais aussi le cuivre, le zinc, le manganèse, le soufre. Sans parler des protéines et des lipides. Elle contient aussi les vitamines A, B2, B5, B6, C et E.
On préconisera l’ortie pour ses propriétés anti-inflammatoires, par exemple lors d’une allergie comme un rhume des foins. Elle est également antianémique puisqu’elle favorise la production d’hémoglobine et de globules rouges.
Par ailleurs, son pouvoir diurétique associé à son apport minéral renforce son effet positif sur les rhumatismes et les articulations.
Hémostatique, elle est recommandée aux personnes sujettes à des saignements tels que l’épistaxis qui est un saignement de nez, ou des règles abondantes.
L’ortie est antidiabétique car son activité se manifeste par une baisse notable du sucre urinaire. Il a été constaté que l’ortie constituait un auxiliaire remarquable dans la lutte contre le diabète lorsqu’on l’employait en décoction.
Grâce à son action dépurative et sa richesse en vitamines et minéraux, elle permet un bon entretien des ongles cassants et aussi de la peau, de soigner les dermatoses telles que l’eczéma, le psoriasis, les dartres, l’acné modéré, et l’hyperséborrhée qui donne une peau grasse.
Cependant, on évitera l’ortie à haute dose, car elle semble amener la suppression des urines, comme rapporté par certaines observations.
Dès l’âge du bronze, les tiges fibreuses de l’ortie ont servi à faire des vêtements. Les Grecs lui ont trouvé des vertus aphrodisiaques, tandis qu’au Moyen Âge elle avait une place honorable dans la médecine, et jusqu’au XVIIIe où on la trouve dans le « Dictionnaire botanique et pharmaceutique » de 1717. Au XIXe siècle elle n’est plus à l’honneur, puis elle revient au XXe pour ses propriétés antianémique et dépurative de la peau. Il est vrai que l’ortie fraîche est urticante, et qui s’y frotte s’y pique, car ses piqûres sont produites par les poils qui la recouvrent. Mais une fois sèche, les poils ne piquent plus. Elle pousse dans les lieux incultes, les décombres et le voisinage des habitations. Elle se dresse parfois jusqu’à 1,50 mètre de hauteur, et son rhizome ramifié lui permet de coloniser de vastes étendues. C’est une plante dioïque, ce qui signifie que ses fleurs mâles et femelles poussent sur des pieds différents. On l’appelle aussi grande ortie, ortie méchante, ortie grièche.


On attribue traditionnellement à l'ortie les propriétés suivantes :

Diurétique (qui a la propriété de stimuler l'excrétion urinaire)
Hémostatique (qui a la propriété de stopper l’hémorragie)
Dépuratif (qui a la propriété de débarrasser l'organisme des impuretés qu'il contient)

Consulter le lexique des propriétés des plantes médicinales

 

_________________________

 

Toutes nos plantes sont garanties sans radiation par nos fournisseurs. Elles sont issues des dernières récoltes afin de garantir une grande concentration en principes actifs.

Toutes les indications relatives à la préparation, les quantités, les dosages, les informations relatives au numéro de lot et date limite d'utilisation sont indiqués sur les étiquettes.

Toutes les plantes sont proposées en sachet kraft ou doypacks zippés selon la quantité.

Vous trouverez également tous les accessoires indispensables à la préparation de vos infusions (filtres, pinces à thé, thermos, flacons d'apothicaire en verre...) dans la rubrique Accessoires

 

 

 

Et si vous regardiez aussi

Vous avez déjà regardé